Des Grands Lacs à la Gaspésie

From the Great Lakes to Gaspesie

Allier voyage en famille et photographie nature

La plupart des personnes qui effectuent le voyage chez nos cousins Acadiens le font généralement en famille. Il est alors difficile d'allier photographie animalière et/ou de nature avec la planification des diverses visites touristiques. Ayant vécu près de 2 ans dans l'Est canadien (à Kingston plus précisément), j'ai pu découvrir et apprécier cette belle région aux paysages variés et changeants avec les saisons. J'essaierai donc au cours de cet article de vous indiquer quelques endroits et conseils pour ramener de belles images du Canada et une famille heureuse.

Combining family trip and wildlife photography

Most people who travel to Canada usually do so with family. It then becomes difficult to combine wildlife photography with cultural and touristic activities. After 2 years of experience living there (more precisely in Kingston), I can now provide you with some tips in order to associate both activities and to come back from your trip with amazing pictures and a happy family. I hope that, just like me, you will enjoy discovering this wonderful region with varied landscapes that change constantly with the seasons. 

A quelle saison partir?

Avant toute chose, il est bien sûr nécessaire de se demander ce que l'on veut visiter et observer et donc quelle saison est la plus appropriée pour vous et votre famille. Si vous souhaitez observer les harfangs des neiges et les beaux paysages enneigés, alors partir entre Décembre et Mars est indispensable. Si vous souhaitez admirer les baleines dans le golfe du Saint-Laurent, alors je vous conseille un séjour au mois d'août. Enfin si vous voulez apprécier l'été indien et les belles couleurs d'automne, un départ dans la deuxième quinzaine de septembre sera nécessaire. Pour l'observation des oiseaux, les mois de mai et juin seront les plus propices, mais il faudra alors s'accommoder des moustiques et autres insectes "sympathiques" présents en grand nombre à cette période. Afin de vous aider dans votre décision, je vous propose donc de découvrir différents espaces naturels qui pourront s'avérer plus ou moins opportun de visiter en fonction des saisons.

When to travel?

First of all, you have to ask yourself what you want to see and in which season would be the most appropriate for you and your family. If you want to observe the snowy owls and the beautiful snow-covered landscapes, then going between December and April is a must. If you want to admire the whales in the Gulf of Saint-Laurence, then I advise you to go in the month of August. Finally, if you want to appreciate the Indian Summer and the beautiful autumn colours, then visiting during the last two weeks of September is necessary. For bird-watching, May and June are the most suitable periods, but you will have to put up with the mosquitoes and other   "friendly" insects present in large numbers during this time.

Hiver: Du blanc, du blanc et du blanc

C'est certainement ce que vous vous imaginez quand on vous parle d'hiver au Canada. Cependant, ceci n'est pas forcément vrai, notamment si vous vous rapprochez du bord des grands lacs (Ontario, Erie..). Si vous voulez les voir sous la neige, alors il vous faudra faire le voyage entre début janvier et fin février (et ce n'est pas dit que vous voyez les lacs glacés et recouverts d'un blanc manteau). C'est aussi à ce moment là que vous pourrez y observer les espèces hivernales typiques. 

 

Le harfang des neiges est certainement l'espèce la plus emblématique de l'hiver canadien. Si vous voulez l'observer, je vous conseille de vous rendre sur l'île de Wolfe (à côté de la ville de Kingston, ON) où on en observe des dizaines chaque année (c'est d'ailleurs à cet endroit que j'ai pu prendre les photos de Harfang que vous voyez sur cette page).

Winter: White, white, and white

This is certainly what you expect when you hear "winter in Canada". Nevertheless, this is not necessarily true, especially if you get closer to the Great Lakes (Ontario, Erie...). If you want to see them covered in snow, then you'll have to travel between the beginning of January and the end of February (and you might still find them unfrozen and without snow). This period is also the best for observing the typical winter animal species.

Snowy Owls are certainly the most iconic species of Canadian winter. If you want to observe them, the best is to go on Wolfe Island (beside  Kingston, ON) where dozens of them are seen every year (all the pictures of snowies you see in this article have been shot there).

Sur l'île de wolfe, il vous sera également possible d'y observer le hibou des marais, quelques bruants des neiges ou encore des troupes de cerf de Virginie. En revanche, pour rencontrer la chouette rayée, il faudra vous rendre de l'autre côté de la rive, au parc de la pointe Lemoine (à côté de l'aéroport de Kingston). C'est également l'endroit idéal pour qu'une mésange à tête noire, une sittelle à poitrine blanche ou encore un cardinal rouge viennent manger dans vos mains. Bien sûr il ne faudra pas oublier d'emporter quelques graines avec vous. Enfin, tant qu'à être dans la région, n'hésitez pas à aller faire un tour dans les bois de Amherst island aussi nommés "owl woods". Avec de la chance, vous y trouverez peut-être une petite nyctale cachée dans les cyprés.  

During your trip on Wolfe island, you might also be able to see Short-eared owls. However, if you want to observe Barred owls or White-tailed deer, you'll have to go across the shore, at the Lemoine Point conservation area (just beside the Kingston airport). It is also the perfect place for Chickadees, Nuthatches and Cardinals to come feed from your hand. Finally, while in the vicinity, I suggest you to take a tour in the Owl Woods on Amherst Island. With some luck, you'll be able to observe a Saw-whet owl hidden in the pine trees.

Durant votre séjour, il y a de fortes chances pour que vous passiez par Toronto. Si tel est le cas, alors ne manquez pas d'aller faire un tour dans le parc Tommy Thomson qui se situe au bord du lac Ontario au sud de la ville. En hiver, c'est l'endroit idéal pour y observer les hareldes boréales et les cygnes trompetteurs. Les garrots à oeil d'or et les fuligules y sont également courants, et avec de la chance, vous pourrez même observer un arlequin plongeur ou un vison d'Amérique.

During your visit, there are high chances that you'll pass by Toronto. If this is the case, then don't miss the opportunity to go for a walk at the Tommy Thomson Park situated in the south of Toronto, on the shore of Lake Ontario. In the winter, this is the perfect place to observe long-tailed ducks in great numbers, but also Trumpeter swans. Goldeneyes and Scaups are also quite common, and with some luck, you might also see a Harlequin duck or an American mink.

Un dernier endroit à visiter en période hivernale est le parc Algonquin. En plus de pouvoir y faire une ballade en traineau tiré par des chiens, vous pourrez aussi y observer le mésangeai du Canada, des gros-becs errants ou encore quelques martres d'Amériques. Vous y découvrirez également des paysages enneigés où la forêt boréale prend toute sa splendeur.

One last place to visit during winter is Algonquin Provincial Park. In addition to be able to go dog sledding, you'll also easily observe Gray jays, Evening grosbeaks, or Pine martins. Boreal landscapes will also be at their best with the forest covered in snow.

Printemps: passage à la couleur

Vers fin avril, la fonte des neiges et l'augmentation des températures permettent à tout un tas d'espèces de refaire leur apparition, que ce soit par éclosion ou par migration.

 

Côté insectes, c'est à cette époque que l'on voit apparaître les premiers "nuages" de mouches de mai (inoffensives) ou encore les premiers moustiques. Ils sont très vite remplacés par les mouches noires et les taons. Aussi, si vous partez vous balader en forêt, pensez à prendre un chapeau intégrant une moustiquaire et à vous asperger d'anti-moustique.

Néanmoins, cette profusion d'insectes présente l'avantage de servir de nourriture à tout un tas d'oiseaux insectivores, et c'est naturellement à cette période que les premiers migrateurs arrivent.

 

En forêt, on retrouve notamment les parulines (fauvettes), les bruants ou les jaseurs. Les reptiles comme les couleuvres rayées en profitent également pour reprendre de l'énergie après avoir passé l'hiver caché sous un tas de pierres ou de feuilles.

Spring: towards colours

Around the end of April, the rise in temperatures combined with the melting of the snow allow many species to reappear after winter, either by migration or by hatching.

 

With respect to insects, it is at this time of the year that we see the appearance of the first "clouds" of May flies (harmless) or the first mosquitoes. They are quickly replaced by black flies and horseflies (much more harmfull). Thus, if you go hiking in the woods, just remember to bring a mosquito hat net and to spray yourself with some bug repellant.

Nevertheless, this abundance of insects comes right on time with the first migrant birds which overfeed themselves on this foodstock.

 

In the woods, Warblers, Buntings and Waxwings particularly appreciate it. Reptiles such as the Common garter snake also take this opportuniy to recover some energy after spending the winter hidden under a rock or a pile of leaves.

Avec des nuits en-dessous de 0 °C et des journées relativement douces (10-12 °C), le printemps est également la période où les feuilles commencent à apparaître. Cela fait monter la sève dans les troncs et c'est donc le meilleur moment pour la récolte du sirop d'érable. Tout comme les humains, les écureuils l'ont bien compris et sont donc toujours à l'affût d'une  coulée de résine sucrée le long d'un tronc! Les fleurs pointent également le bout de leur nez, amenant des pointes de couleur au milieu des herbes brulées par la neige et des feuilles mortes.

Sur les lacs, les oiseaux profitent des températures positives pour reconquérir les espaces libérés de la glace. A certains endroits, des nuages de bernaches du Canada recouvrent alors des baies entières. Les premières parades nuptiales ont aussi lieu à cette période et dans les zones marécageuses, les bécassines de Wilson s'en donnent à cœur joie pour attirer leur belle.

With nights below 0 °C and warm days (10-12 °C), spring is also the time for leaves to grow. It brings sap up in the trunk which means that it's also the perfect period for harvesting Maple syrup. Just like humans, squirrels have understood that well and are always on the search for some sap flowing down a tree! Flowers are also starting to show up, thus bringing some colors between the grass burnt by snow and the dead leaves.

On the lakes, birds take over the open water areas that are becoming bigger and bigger. In some places, while they are waiting to go further north with the melting ice front, this gives rise to a sea of Canadian geese. The first parades also take place at this time of the year. In the swamps  you'll particularly hear the Wilson's snipe calling for her mate.

Eté: de la vie à tous étages

Que ce soit dans l'eau, sur terre ou dans le ciel, les animaux et les plantes ont reconquis tous les territoires qui avaient été abandonnés durant l'hiver.

Dans les forêts et les prairies, que ce soit en pleine nature comme dans le parc Algonquin, ou bien en pleine ville comme au jardin botanique de Montréal, les insectes, les serpents et les oiseaux prolifèrent. Les papillons monarques sont de plus en plus nombreux à butiner les fleurs, tout comme les colibris à gorge rubis. De leur côté, les gros-bec à poitrine rose se délectent des baies qui sont apparues sur les arbustes, sous l'oeil attentif de l'épervier brun. Pour ceux qui en ont la patience, le mois d'août sera la meilleure période pour ramasser les myrtilles qui poussent en grande quantité au milieu de la forêt boréale.

Summer: all stages of life

Whatever the plant or animal is in the water, on earth, or in the sky, they have conquered once again all the territories that have been abandoned during winter.

In the forest and the prairies, whether it is in plain nature, like in Algonquin Park, or in the middle of the city, as is in the botanical gardens in Montréal, insects, snakes, and birds proiferate. The Monarch butterflies are more and more abundant in gathering pollen from the flowers, just like the gorge rubis hummingbirds. Respectively, the gros-bec à poitrine rose revel in berries that have grown in the bushes under the watching eye of the épervier brun. For those who have the patience, August is the best period for harvesting blueberries that grow in large quantities in the middle of the Boreal forest.

Au bord des lacs et dans les marais, c'est une vrai cacophonie. Les plongeons imbrin ravitaillent leur petits qui les appellent au milieu du lac. Les grenouilles léopard, le carouge à épaulettes ou encore les pluviers Kildeer chantent leur sérénade. Pendant ce temps, les tortues peintes ou encore les tortues serpentines profitent de la chaleur et le castor d'Amérique fait déjà des provisions pour l'hiver.

Along the lakes and in the swamps, it is a true cacophony. The plongeons imbrin nourish their hatchlings who call for them in the middle of the lake. The grenouilles léopard, the carouge à épaulettes or even the pluviers Kildeer sing their serenades. During this time, the painted turtles or even the tortues serpentines take advantage of the warmth and the American beavers have already begun gathering their provisions for winter.

Plus à l'est, sur les bords du Saint-Laurent, les goélands à bec cerclé se regroupent pour nicher tandis que les couleuvres s’entrelacent afin de produire les oeufs qui mèneront la prochaine génération.  A l'Embouchure du Fjord du saguenay, les baleines bleues, à bosses, et les rorquals se repaissent du plancton qui se multiplie à la jonction des deux courants. De leur côté, les Bélugas et les phoques gris se nourrissent des poissons aussi présents en grand nombre car attirés par le plancton.

Further east, along the coast of the Saint-Lawrence river, the goélands à bec cerclé regroup to nest while the couleuvres interweave in order to produce their eggs that will bring the next generation. At the mouth of the Saguenay Fjord, blue whales, humpback whales, and rorquals gorge themselves on plankton which multiply at the junction of the two currents. Respectively, Beluga whales and gray seals feed on fish that are also present in large numbers, attracted by the plankton.

Dans le même temps, de l'autre de la rive, les derniers caribous du parc national de la Gaspésie se repaissent des lichens et autres feuilles vertes à leur disposition. C'est sur le sommet au paysage lunaire du Mont Jacques Cartier que vous aurez le plus de chance de les observer. néanmoins gardez vos distances car ceux-ci sont en voie de disparition. A la fin août, les feuilles prennent déjà des couleurs d'automne, laissant présager de l'arriver précoce de l'hiver dans cette région.

At the same time, on the other side of the shore, the last caribous of the Gaspésie National Park feast on lichen and other green leaves available to them. It is at the peak of the lunar landscape of Mont Jacques Cartier where you will have the most changes to see them. Nevertheless, keep your distance because these are endangered species. At the end of August, the leaves are already taking on their autumn colours, predicting the early arrival of winter in this region.

Un peu plus à l'est, alors que le Saint-Laurent et l'Atlantique ne font plus qu'un, les fous de Bassan finissent d'élever leur progéniture. Cette colonie, située juste à côté du rocher de Percé et forte de presque 120 000 oiseaux est l'une des plus grande d'Amérique du Nord. Elle présente l'avantage d'être très accessible (on se retrouve à moins de 3 mètres des oiseaux), ce qui permet de s'immerger dans cet environnement vivant et hostile à la fois. Au pied de l'île vous pourrez également observer les phoques gris qui se disputent une place sur les rochers.

A little bit further east, where the Saint Lawrence river meets the Atlantic Ocean, the fous de Bassan finish raising their young. This colony, situated just beside rocher de Percé, at 120 000 birds strong, is one of the biggest in North America. It has the advantage of being very accessible (you can find yourself within 3m of the birds), which allows one to completely immerse themselves in this lively and hostile environment. At the bottom of the island, you can also observe gray seals aruging for a spot on the rocks.

Automne: nuancier forestier et provisions

Si il y a bien une chose pour laquelle le Canada est reconnu, c'est son automne aux couleurs vives où les forêts prennent tout leur éclat. Si vous souhaitez observer ce phénomène, alors il vous faudra bien cibler votre période de visite. En effet, les teintes rouges/orangées n'apparaissent que fin septembre sur les bords du lac Ontario et sont bien plus précoces du côté de la Gaspésie (mi-août). Cependant, elles ne durent qu'une quinzaine de jours et pour peu qu'un bel orage viennent s'abattre sur la région, et vous aurez fait le voyage pour rien. Lors de cette période, n'hésitez donc pas à vous balader entre le Québec et l'Ontario pour maximiser vos chances. Vous aurez peut-être également la chance d'observer les derniers Monarques (papillons) avant qu'ils ne rejoignent leur congénères au Mexique. Les animaux se feront plus discrets, mais je suis sûr que vous trouverez facilement un écureuil ou un geai pour venir manger dans vos mains. En-effet, à cette période, la plupart des animaux cherchent à faire des réserves avant que l'hiver n'arrive.

Autumn: shades of the forest and provisions

If there is one thing that Canada is known for, it's the bright autumn colours where the forests become the stars of nature. If you wish to observe this phenomenon, then you really have to target the travel period. The red and orange hues only appear at the end of September along the shores of Lake Ontario and much earlier on the Gaspésie side (mid August). However, they only last about 2 weeks and if a storm just so happens to hit the region during this time, you would have traveled for nothing. During this period, traveling between Ontario and Quebec will    maximize your chances. You may also have the chance to observe the last Monarch butterflies before they migrate to join their kind in Mexico. Animals do so more discretely, but I am sure you will easily find a squirrel or a jay to come eat in your hands. It is during this period when most animals stock up on reserves for the coming winter.

Alors c'est pour quand ce voyage?

Après ces quelques conseils accompagnés de photos (ou plutôt l'inverse!), j'espère vous avoir donné l'envie de visiter ce beau pays. Vous apprécierez également les canadiens si chaleureux et serviables! Vu la proximité des animaux et la beauté des paysages (surtout pour le Québec), je suis sûr que vous pourrez facilement ramener de belles photos de nature tout en faisant plaisir à votre famille. Si besoin de conseils en plus, n'hésitez pas à m'écrire, je me ferai un plaisir de vous répondre.

So when will you travel?

After these tips accompanied by the photos (or rather vice versa!), I hope I have enticed you to visit this beautiful country. You will also appreciate the warm-hearted and helpful Canadians! With the close proximity to the animals and the beautiful lanscapes, I am sure that you will easily bring back beautiful nature photos while spending quality time with your family. If you need additional information or tips, don't hesitate to send me an email, I will be more than happy to help you.

© by Julien Pinaud.

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon