Oléron au fil des saisons

Oleron island throughout the seasons

L’automne /Fall

Les touristes désertent les plages pour le plus grand bonheur des limicoles qui se les approprient lors de leur passage migratoire vers le Sud. Dans les marais, les Echasses et les Avocettes sont parties vers des contrées plus chaudes, laissant seules les Aigrettes Garzette et les Bernaches du Canada. Venues du Nord, les Bernaches Cravant commencent à prendre place sur les herbiers à Zostères dont elles se nourriront tout l'hiver.

Tourists are deserting the beaches, leaving them for the shorebirds passing by during their migration to the south. In the marshlands, Stilts and Avocets have left towards warmer places, leaving behind Egrets and Canada Geese. Coming from the North, Brants start arriving in flocks and take over eelgrass from which they'll feed all winter long.

L’hiver /Winter

Alors que le froid se fait sentir et que les tempêtes se succèdent, les bécasseaux survivent en se regroupant. Les Bernaches sont maintenant des milliers, leur vol occultant  parfois le soleil. Les Aigrettes et les Hérons cendrés, fidèles au poste, sont parfois rejoints par des oiseaux venus du "grand Nord", tel que le Cygne Chanteur. Les canards sont aussi présents en bon nombre, et tiennent compagnie aux Tadornes qui sont resté passer l'hiver ici.

While the cold gets stronger and storms are succeeding, shorebirds survive by gathering in flocks of thousands or more. The Brants are now tens of thousands strong, their flight sometimes hiding the sun. Egrets and Herons are still around, often joined by birds coming from the "Great North" such as the Whooper Swan. Ducks are also present in a good number, keeping Shelducks company, who spend the winter here.

Idéalement placée à la limite sud-est des pertuis charentais, l'île d'Oléron est un havre de paix pour les oiseaux migrateurs. La diversité des paysages qu'elle présente, ainsi que l'établissement de la réserve naturelle de Moëze-Oléron, permettent aujourd'hui à ce lieu d'accueillir une cohorte d'oiseaux à tous moments de l'année. Au travers de ces quelques photos, je vous propose de découvrir ce lieu si particulier saison après saison.

Le printemps / Spring

Si il y a bien une saison à ne pas manquer sur l'île d'Oléron, c'est le printemps. Elle signe le retour des oiseaux qui viennent ici élever leur progéniture et il émane alors une vie bouillonnante dans chaque coin de l'île. Dans les sansouïres, les Gorgebleues et les Bergeronettes printanières s'égosillent du haut de leur brindilles. Dans les marais, les Echasses et les Avocettes font des courbettes.

Ideally placed at the southeast border of the "Pertuis charentais," Oleron island is a peaceful home to migrating birds. The diversity of the landscape and the establishment of the Moëze-Oleron natural reserve allow this place to host a cohort of birds all year long. With these pictures, I hope you'll get an idea of this island season after season.

If there is a season not to be missed at Ile d'Oléron, it's the spring. Spring marks the return of the birds who come back to raise their young and spread vibrant life to each corner of the island. In the salted meadows, the Bluethroat and the yellow wagtail sing loud from their perch, while in the marshlands, the stilt and the avocet dance to show their love.

Cliquer sur les photos pour les agrandir/ Click on the pictures to enlarge them

L'été / Summer

Alors que le flot des touristes envahi les plages, juste derrière les dunes, le Lézard Ocellé se prélasse au soleil. Les jeunes oiseaux ont grandis et les parents en profitent donc pour se nourrir et reprendre des forces avant la migration de l'automne. Les jeunes sternes de l'année, justes volantes, continuent de clamer de la nourriture à leurs parents qui les ont placés sur les bancs de sable émergés.

While the flow of tourists is invading the beaches, just behind the dunes, the Ocellated Lizard is sun bathing. The young birds are now grown-up allowing their parents to feed for themselves and gain strength before the fall migration. The newborn Terns, barely knowing how to fly, are still begging their parents for food while waiting on the sandbanks.

© by Julien Pinaud.

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon